Infos Brèves_________________________________

Pour obtenir les 4 pages de cette lettre d'information,
nous contacter : acopsante@free.fr


____________________________________________________
Questions toujours actuelles pour les conjoints :

Ce que nous apprend notre expérience
Par mèl, par téléphone, par courrier de multiples exemples nous parviennent qui motivent notre volonté d'alerter les professionnels et leurs conjoints. Ainsi :
> un libéral de quarante ans décède sans rien prévoir : la rente ID (invalidité-décès) de sa caisse de retraite sera-t-elle suffisante pour son conjoint et ses enfants ?
> un conjoint, peu ou pas informé, peut perdre ses droits, car il (elle) ne fait pas en temps utile les déclarations auprès des organismes (ni le fisc, ni les organismes sociaux ne font " du social ")
> de nombreux professionnels de santé ne paient pas leurs cotisations obligatoires et laissent leur famille dans une situation difficile. (Rappelons : nous avons demandé à la CARMF d'adresser le courrier au domicile du médecin en cas de non-paiement)
> les praticiens très sollicités dans leur exercice professionnel ne peuvent pas être des spécialistes en droit patrimonial. Il faut insister auprès d'eux pour qu'ils prennent des assurances complémentaires et que celles-ci soient révisées régulièrement.
> des années après la retraite des professionnels, des épouses nous écrivent pour demander comment faire reconnaître leur collaboration bénévole.

Alors que nous sommes mobilisés depuis des années, nous sommes atterrés par l'ignorance des professionnels de santé et de leurs conjoints !

Ce qui existe
Depuis 1989, les conjoints-collaborateurs peuvent cotiser pour un demi-droit à la retraite de base du professionnel libéral. Cette démarche a déjà des conséquences certaines :

> première reconnaissance d'un travail effectif,

> indemnité forfaitaire Maternité, alignée sur celle accordée aux femmes exerçant une activité libérale,

> indemnité de remplacement plafonnée, pendant 28 jours,

> allocation de garde d'enfants à domicile (PAJE),

> acquisition de droits modestes à une retraite personnelle qui se cumulent avec d'autres droits acquis (salariat antérieur, enfants …),

> en cas de " pépin " (divorce, décès du professionnel…), références pour une reprise de travail.

Pour être informé : Adhérez à l'association
Cotisation annuelle 45 €

 

 

Vous vous posez certaines questions ? N'hésitez pas,
contactez nous !

 

 
  Contactez-nous